Navigation

Troisième rencontre "Progress Report" du PNR 63 à Berne

 

"Très impressionnant!" Telle est la conclusion de Michael R. Rosen, membre du comité de direction du PNR 63, au sujet des avancées réalisées au sein d`onze projets de recherche encore en cours. Durant deux jours, les doctorant-e-s et postdoctorant-e-s ont présenté leurs résultats sous la forme de posters et de brefs exposés.

​Tous les groupes de recherche ont en effet livré des résultats passionnants issus des recherches réalisées au cours des trois dernières années. En témoigne également la longue liste des publications du PNR 63, qui recense actuellement 54 travaux, avec des publications dans des revues de renom telles que Science et Nature.

Sheila MacNeil et Davor Solter, deux des six membres du comité de direction présents lors de la manifestation, étaient les orateurs principaux. Né à Zagreb et basé aujourd’hui à Singapour, Davor Solter a jeté un regard rétrospectif sur sa longue carrière de chercheur. Il étudie les interactions génome-protéines nécessaires au développement normal des embryons de souris et cherche à comprendre les conséquences du manque de certaines protéines importantes. Dans ce cadre, ses travaux portent tout particulièrement sur la méthylation de l’ADN, un procédé qui permet d’enclencher et de déclencher les gènes à la manière d’un interrupteur.

Sheila MacNeil a livré quant à elle un aperçu du monde du "tissue engineering". Dans ce cadre, elle a présenté les différentes méthodes qui permettent de produire de la peau destinée à la greffe, un défi crucial pour soigner des patientes et patients tels que les grands brûlés. Si d’importants progrès ont été réalisés dans ce domaine au cours des dernières décennies, les recherches sont encore loin de pouvoir proposer une "vraie" peau aux personnes concernées. Elle a en outre montré que les méthodes du "tissue engineering" ont également été appliquées à d’autres domaines, par exemple pour les personnes victimes de lésions cornéennes à la suite d’un accident chimique par exemple.

Les techniques appliquées ont ainsi permis d’enregistrer d’excellents résultats en matière de régénération de la cornée. Des résultats prometteurs ont également été obtenus chez des patientes et patients diabétiques souffrant de problèmes de cicatrisation des plaies. Enfin, des recherches sont en cours afin d’élaborer de nouveaux tissus pour les femmes souffrant d’une faiblesse du plancher pelvien.

Début

16.09.2013

Fin

17.09.2013

Lieu

Berne

 ‭(Masqué)‬ Anmeldeformular ‭[2]‬

 ‭(Masqué)‬ Anmeldeformular ‭[1]‬

Plus d’informations sur ce contenu